Posté le 12/09/2013 dans Les brèves.

Economies d’énergie !

La taxe carbone, (qui n’est pas un impôt mais une taxe, nuance !) est en passe de devenir une réalité. Elle devrait à terme et relativement rapidement faire faire des économies d’énergie aux consommateurs, ce qui est globalement bon aussi pour l’environnement ! Voire !

Ces consommateurs qui seront peut être prêts à réfléchir avant de prendre leurs voitures pour faire quelques centaines de mètres, à éteindre la lumière un peu plus souvent, en bref à faire tous ces petits gestes qui finissent pas faire de grandes économies, sont-ils prêts à se passer de l’utilisation de leur smart phone, et autres outils intelligents qui leur servent à recevoir, envoyer mail, video, GPS, téléchargement, musique, lecture, , toutes choses qui génèrent une consommation électrique globale supérieure à celle d’un réfrigérateur ! Car derrière ces services se trouvent d’immenses centres de données regroupant des centaines de milliers d’ordinateurs puissants connectés 24h/24 dans des locaux climatisés en permanence.

Au total l’intégralité des Technologies de l’Information et de la Communication, les fameuses T.I.C, représenterait quelques 1500 Tera Wat heure d’électricité consommée, soit 10% de la production mondiale ou encore la production cumulée de l’Allemagne et du Japon ! Aujourd’hui les T I C consomment déjà plus d’énergie que tous les avions du monde.

Ces informations sont le résultat d’une étude américaine « The cloud begins with coal » que l’on peut traduire par « Internet commence avec le charbon » qui tend à démontrer que la dématérialisation de l’information, des communications et des loisirs, exige une part d’électricité sans cesse croissante. Or, sachant que le charbon est à l’origine d’environ 40% de la production électrique mondiale, la croissance de l’économie Internet ne se fera pas sans celle du charbon ! Sources « Univers nature » « Votre Smart phone consomme plus d’énergie qu’un réfrigérateur. »

Linky et Gazpar, les compteurs communicants.

Il n’y a pas si longtemps députés et sénateurs ont donné leur accord et voté à l’unanimité l’arrivée prochaine dans tous les foyers de l’hexagone de Linky le nouveau compteur d’électricité communicant, qui doit en principe faciliter « encore plus » la vie de tous les utilisateurs et vraisemblablement augmenter du même coup leurs factures.

Qu’on se le dise, les abonnés au gaz ne vont pas être en reste ! Les ministères de l’Economie et des Finances et celui de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, viennent de donner un avis favorable à la généralisation du compteur communicant dénommé joliment GAZPAR.

Le principal gestionnaire de réseau de distribution de gaz en France, GrDF va donc remplacer à terme les compteurs de 11 millions de clients gaz naturel, et dès fin 2015 procéder à une phase de tests portant sur 150.000 compteurs. L’évaluation de l’investissement global est estimée à 1 milliard d’euros qui va faire prochainement l’objet du lancement d’un appel d’offres. Le ministère de l’Energie estime que la mise en place de Gazpar permettra la création d’un millier d’emplois directs pour la pose, le pilotage, la maintenance ; que la filière de recyclage bénéficiera de 4000 tonnes de matériels à recycler provenant des anciens compteurs, toutes choses qui sont bénéfiques pour l’emploi et l’économie, mais les consommateurs aimeraient savoir aussi avec précision combien il leur en coûtera sur leurs factures, et également à qui profitera le marché de la fabrication ? aux Français, aux européens, aux chinois ?…Tout comme ils auraient aimé savoir à qui a été dévolu le marché de fabrication des compteurs LINKI ? Espérant  que le « Made in France » a été privilégié, ce qui n’est pas  si certain ! – Sources Univers Nature. L’environnement et l’éco- habitat sur le Web.-

A votre bon cœur et pour une bonne cause.

42.000 arbres sont menacés, ceux de cette merveille fluviale et patrimoniale, ouvrage d’art  unique au monde qu’est le canal du midi, classé Grand Site de France. Or les platanes qui ont fait sa renommée sont progressivement contaminés par le chancre coloré, un champignon microscopique capable de tuer un arbre en moins de cinq ans. A ce jour, 10.500 arbres sont déjà touchés, doivent être abattus et d’urgence remplacés. C’est pourquoi Voies Navigables de France a besoin des dons de tous et du vôtre qui vous fera participer à cette grande œuvre d’intérêt national. Et puis en participant à ce grand projet vous bénéficierez d’une déduction fiscale de 66 % du montant de votre don.

Voies navigables de France : replantonslecanal@vnf.fr – adresse postale: Voies Navigables de France

DT Sud Ouest- Mission Mécénat BP 7204  – 31073 Toulouse Cedex 7

 


Une pensée sur “”

  1. Sortez les mouchoirs, VNF fait appel à la générosité publique pour remplir leur mission qui est l entretien du domaine public. Où passe l argent racketté auprès des usagers ( cf article de Ph. Araguas) si les caisses sont vides auprès d obliger VNF a recourir a la mendicité???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *