A Savoir…

Posté le 16/05/2014 dans Les brèves.

Avec les beaux jours les bricoleurs et jardiniers du dimanche refont surface. Les jardiniers rurbains, ceux qui ne sont plus de la ville mais pas encore au fait de la campagne sortent tondeuses et tronçonneuses et s’en donnent à coeur joie… jusqu’au moment ouù ils commencet à réfléchir et à se demander ce qu’ils vont bien pouvoir faire de tous les branchages, rémanents et autres qui jonchent les allées de leurs jardins. Certains ne se posent pas trop de question et allument un feu se croyant déjà à la Saint jean…Sauf, sauf que c’est totalement interdit et ce toute l’année!

Il est donc formellement interdit de brûler dans son jardin l’herbe issue de la tonte de pelouse, les feuilles mortes, les résidus d’élagage, les résidus de taille de haies et d’arbustes, les résidus de débrouissallage, les épluchures…Les déchets verts ,  tous doivent être déposés en déchetterie.

Ce qu’il peut en coûter si vous ne respecter pas les consignes: 450 euros d’amendes! et si vous avez la chance d’avoir quelques voisins irascibles ,à l’odorat sensible ceux -ci peuvent déposer plainte contre l’auteur du brûlage pour nuisances olfactives…

Tout cela et bel et bien mais pose quand même quelques problèmes pour les propriétaires de grands jardins,’ et ils sont nombreux en Entre-deux-Mers), qui ne disposent pas forcément de remorques, ou camionnettes pour pouvoir véhiculer les déchets en masse. Ils leur restent quelques palliatifs: composter le maximum de déchets verts, se procurer un broyeur  pour les petites branches coupées et utiliser le broyat pour pailler leurs cultures, mais …peut être aussi éviter de tondre dès qu’un brin d’herbe dépasse de la tête, ou élaguer la haie avec coupe au carré permanente…bref changer de comportements et jardiner plus vert. Le jardin ne s’en portera que mieux et redeviendra un vrai lieu de vie: les oiseaux gazouilleront de plaisir, les papillons referont (peut être surface) , un hérisson élira ,aussi peut être, domicile friand de gastéropodes…tout ce petit monde vivra sa vie et ces jardiniers du dimanche découvriront ce qu’est la biodiversité pour leur plus grand plaisir!

Et puis cela tombera bien, ce 22 mai prochain c’est la journée internationale de la biodiversité, et du 21 au 25 mai c’est La Fête de la Nature!

Crédit photographique: Yolande Schoenmakers


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *