Bibliographie

Posté le 09/09/2016 dans Bibliographie.

toilette toutout 128 005Les toiles imprimées de Beautiran du Château de Mongenan

Et autres manufactures des XVIIIè et XIXè siècles.

De Jean-Louis Hautempenne

« Diane et Endymion », « Le char de l’aurore », « L’art d’aimer », « Télémaque et Calypso », « Dites merci », « La danse savoyarde », sont les titres de six toiles imprimées du début du XIXè siècle. La manufacture JP Meillier de Beautiran près de Bordeaux est à l’origine du dessin, de la gravure et de l’impression sur coton de ces toiles. Ces toiles dites « toiles à personnages » étaient utilisées comme tissus d’ameublement ; leurs dessins figuratifs étaient empruntés à la mythologie, aux allégories, aux scènes pastorales ou aux romans à la mode, mais aussi à la vie quotidienne, thèmes au goût de la bourgeoisie et des classes moyennes du XIXè siècle… »

Les toiles imprimées de Beautiran du Château de Mongenan Et autres manufactures des XVIIIe et XIXe siècles.

De Jean -Louis Hautempenne . éd. »The Book edition.com » Prix 30 euros.

Rappelons que le « Musée des Techniques » situé Villa Maglya  à Beautiran présente toute une collection de ces toiles imprimées anciennes et que dans la boutique il est possible d’acheter de ravissant objets : coussins, nappes, etc…confectionnés en tissu reprenant les motifs originaux des toiles de Beautiran.

 

Voici deux livres tellement dissemblables quant à leur contenu et tous deux du même auteur : Tristan Garcia écrivain, philosophe et enseignant. 

« 7 » romans – De Tristan Garcia, lauréat du prix « Inter » 2016.

Ce livre de près de 600 pages, comprend 7 nouvelles,… qui sont de fait sept romans miniatures. Il y est question d’une drogue aux effets de jouvence, de musique, du plus beau visage du monde, de militantisme politique, d’extraterrestres, de religion ou d’immortalité. Sept récits indépendants et pourtant le lecteur va découvrir au fil des pages qu’ils sont intimement liés… Exploration réaliste de divers milieux sociaux, 7 est aussi le récit fantastique d’une humanité qui tourne volontairement le dos à la vérité et préfère se raconter des histoires » Voilà très exactement 570 pages qui vont vous permettre de finir agréablement vos vacances …

« 7 »romans de Tristan Garcia,( éditions Gallimard –prix : 22 euros.)

Il est également l’auteur de trois romans parus aux Editions Gallimard  dont: La meilleure part des Hommes en 2008, et Faber en 2013.

Et aussi beaucoup plus sérieux…008

« La Vie Intense. Une obsession moderne » du même Tristan Garcia.

Il s’agit là d’un tout autre genre, puisque Tristan Garcia dans cet essai philosophique  bâtit une magnifique philosophie éthique de l’intensité. Cette vie intense, idéal contemporain séduisant mais aussi un piège qui produit peut être le contraire de ce qu’il promet.

La Vie Intense. Une obsession moderne » de Tristan Garcia. Editions Autrement. Collection « Les Grands Mots » prix : 14,90euros.

 Repères. Tristan Garcia, est né en 1981. Ecrivain et philosophe, il est enseignant à l’université Jean Moulin « Lyon 3 » il est l’auteur de romans et d’essais philosophiques. Passionné d’images et de cinéma, l’auteur est aussi directeur d’une collection sur les séries télévisées aux PUF.

 Couverture livre Baroque Le Festin

Un enfant du Baroque : Michel Laplénie. Des Arts Florissants à Sagitarius.

De Julien Rousset.

« …Michel Laplénie a une vingtaine d’année quand, étudiant à Vienne, chantant occasionnellement sous la direction d’Herbert von Karajan ou Karl Böhm, il entend pour la première fois, l’épithète « baroque » appliquée à la musique Baroque ? Le mot venu de l’architecture, est alors rarement utilisé pour désigner un répertoire musical oublié, englouti par le temps. Son emploi ne va pourtant cesser de s’accroître, et finira par désigner toute la musique allant de la fin de la Renaissance, en 1600, à la mort de Jean Sébastien Bach en 1750. Lully, Couperin, Purcell, Rameau, Haendel…poursuivront et contribueront à asseoir la notoriété de la musique baroque. 

Michel  Laplénie a vécu de l’intérieur, pendant 40 ans l’affirmation de cette catégorie musicale. Il fut, aux côtés de William Christie, l’un des pionniers des Arts Florissants avant de porter pendant trente ans l’ Ensemble baroque Sagitarius, depuis sa base en Aquitaine à Blaye, jusqu’aux scènes internationales. »

Repères.

Julien Rousset est journaliste au quotidien Sud-Ouest depuis 2001.Grand connaisseur et défenseur du Baroque, il côtoie depuis longtemps Michel Laplénie à qui il a proposé ce livre d’entretiens à bâtons rompus.

Un enfant du Baroque : Michel Laplénie. Des Arts Florissants à Sagitarius de Julien Rousset

 est édité par le festin 176 rue Achard- zone d’activités Achard- Bât.F1- 33000 Bordeaux. Site Internet : www.lefestin.net. –En librairie à partir du 16 septembre 2016. (Crédit photographique Le Festin)

 

Les Editions de l’Entre-deux-Mers lancent en souscription :

  • « Les volumes 22 et 23 des Albums de dessins de Léo Drouyn .

Leo Drouyn et le paysage- Léo Drouyn, les arbres et la nature.

« …Ces deux volumes de la collection Léo Drouyn, les albums de dessins sont entièrement dédiés à l’artiste paysagiste qu’était Léo Drouyn.

C’est à Paris, dans l’atelier de Jules Coignet, peintre qi amenait ses élèves travailler d’après nature, en plein air dans la forêt de Fontainebleau que Drouyn rencontre les artistes de la génération de 1830 que l’on appellera plus tard l’Ecole de Barbizon…puis c’est dans l’atelier de Louis Marvy, graveur attitré des peintres de Barbizon, qu’il apprend la technique majeure de la gravure : l’eau forte.

Toute sa vie en parallèle avec sa carrière d’archéologue, ou d’historien, Léo Drouyn peint, dessine, grave, au gré de ses promenades, des arbres, des rochers, des lacs u des cours d’eau, cette nature, ces paysages qui touchent au pus profond sa sensibilité d’artiste romantique.

Le volume 22 présente d’abord les dessins inédits réalisés par l’artiste dans la forêt de Fontainebleau et à Barbizon où il séjourne au mois de juin 1857comme le prouve le registre du père Ganne, le célèbre aubergiste de cette localité tant prisée par des artistes paysagistes venus de toute l’Europe-

Ensuite viennent les peintures de Léo Drouyn…chaque année apportant son lot d’œuvres jusqu’alors inconnues ! Enfin sont présentées les eaux-fortes pittoresques publiées à Paris ou restées inédites, qui forment un corpus très homogène.

Le volume 23 réunit quant à lui les dessins au crayon, à la plume, aux fusains ou suifs grattés de paysages que l’artiste a réalisé sa vie durant, au gré de ses promenades, mettant en scène plus particulièrement les arbres pour lesquels il avait un attachement particulier et qu’il dessinait comme nul autre pareil…. » Bernard Larrieu.

Leo Drouyn, les Albums de dessins. Volume 22, Leo Drouyn et le paysage-Volume 23, Leo Drouyn, les arbres et la nature. Ces deux ouvrages sont au format à l’italienne 24x34cm. 2 tomes de 140 pages environ imprimés sur Bouffant et papier couché, brochés, cahiers cousus au fil de lin, sous jaquette pelliculée.

En souscription (jusqu’à parution) au prix de 38 euros chaque volume- 70 euros si les deux volumes sont souscrits ensemble –Prix public ultérieur 45 euros chaque volume) Parutions prévues : volume 22 fin 2016 – volume 23 début 2017.

Pour en savoir plus : Les Editions de l’Entre-deux-Mers, La Maison d’Hélène, 4 rue Montaigne, 33750 Saint Quentin-de-Baron- Tél :05.57.24.14.94. courriel : entre.deux.mers@wanadoo.fr

Site Internet :www.editions- entre2mers.com

Du même éditeur et en souscription également :

« L’œuvre du photographe »Alphonse Terpereau 1839-1897 Aux origines de la photographie d’architecture en Gironde et dans le Midi de la France,

De Florent Miane. En deux tomes également.

 « …Cet ouvrage constitue  la première étude monographique consacrée au photographe bordelais Alphonse Terpereau (1839-1897) et rassemble une iconographie aujourd’hui dispersée dans de nombreux fonds d’archives parfois difficilement accessibles. Terpereau est l’un des grands photographes du XIXe siècle spécialisé dans l’architecture. Formé dans l’un des principaux ateliers parisiens, ses campagnes photographiques recouvrent les villes de Bordeaux et Arcachon et s’étendent de la Gironde au Cantal, des Pyrénées Atlantiques aux Pyrénées Orientales. La richesse de son œuvre nous permet aujourd’hui de réaliser une véritable archéologie visuelle du paysage urbain et de l’aménagement du territoire… »

L’auteur : «…Florent Miane Docteur en Histoire de l’art, Historien de la photographie, Maitre de conférence à l’Université de Bretagne Occidentale, a travaillé sur l’apparition de la photographie documentaire en France au tournant des XIXe et XXe. siècles et sur quelques uns de ses usages tels que la construction d’une mémoire, l’élaboration d’un savoir et la conquête du pouvoir que ce soit par la création d’archives, par l’évolution de l’enseignement universitaire ou par la diffusion des images. Il a été également le commissaire de l’exposition «  Alphonse Terpereau (1839-1897) le premier photographe documentaire en Gironde » présentée aux Archives Départementales de la Gironde en 2012.

L’œuvre du photographe ALPHONSE TERPEREAU 1839-1897 Aux origines de la photographie en Gironde Et dans le midi de la France.  De Florent Miane …Souscription jusqu’à l’automne 2016 au prix de 45 euros les deux tomes ensemble. (60 euros prix public ultérieur)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *