Bibliographie

Posté le 18/11/2016 dans Bibliographie.

129-et-paddock-chevaux-gilles-023L’Homme nu

« La dictature invisible du numérique »

De Marc Dugain et Christophe Labbé.

« …On les appelle les big data : Google, Apple, Facebook ou Amazon, ces géants du numérique qui aspirent à travers internet, smarphones et objets connectées des milliards de données de nos vies.

Derrière cet espionnage, dont on mesure chaque jour l’ampleur, on découvre qu’il existe un pacte secret scellé par les big data avec l’appareil de renseignement le plus puissant de la planète. Cet accouplement entre les agences américaines et les conglomérats du numérique est en train d’enfanter une entité d’un genre nouveau. Une puissance mutante, ensemencée par la mondialisation, qui ambitionne ni plus ni moins de reformater l’Humanité.

La prise de contrôle de nos existences s’opère au profit d’une nouvelle oligarchie mondiale. Pour les big data, la démocratie est obsolète, tout comme ses valeurs universelles. C’est une dictature inédite qui nous menace : une Big Mother bien plus terrifiante encore que Big Brother. Si nous laissons faire nous serons demain des « hommes nus » sans mémoire, programmés, sous surveillance. Il est temps d’agir… »

Voilà un livre qui devrait être entre les mains de tous les accros et plus particulièrement ceux et celles qui sont atteints d’addiction numérique, ils découvriraient par exemple : « …Prenez Evan Williams, le cofondateur de Twitter, plutôt que d’offrir un iPad à ses enfants, il leur achète des centaines de vrais livres. Chez Steve Jobs, le créateur d’Apple, lors du repas familial du soir, l’iPhone et l’IPad étaient strictement interdits –chaque soir, Steve tenait à ce que toute la famille dîne à la grande table de la cuisine pour parler de livres, d’histoire et de toutes sortes de choses. Personne ne sortait jamais son iPad ou son ordinateur. Les enfants  n’avaient pas l’air du tout d’être dépendants de ces          appareils »…(p.100)

De quoi se poser des questions : pourquoi les inventeurs de ces « outils informatiques » en protègent-ils leurs enfants ?

Page 134, le lecteur découvrira pourquoi dormir, ce qui est fondamental pour la survie d’un individu, »… nuit à la rentabilité, la performance, à l’enrichissement, car même quand il n’achète rien l’individu charge dans le système des données personnelles monétisables. Les maîtres du big data ont donc provoqué un état d’insomnie mondialisé. Grâce à eux, nous pouvons échanger, nous amuser, discuter, nous informer, consommer, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Chaque année nos heures de sommeil fondent comme neige au soleil, en vingt-cinq ans les Français ont ainsi perdu en moyenne dix-huit minutes de repos réparateur quotidien. Cette réduction des heures de sommeil est directement liée au développement conjoint du capitalisme et des nouvelles technologies… »… « Sans cesse connecté et surchargé par un flux de stimuli, notre cerveau n’arrive plus à absorber. Dans cet univers numérique qui est celui de la simultanéité, de la superposition et de la fragmentation des tâches, les synapses demandent grâce. Avec Internet nous sommes entrés dans l’ère du multitâches, une démultiplication de l’attention à laquelle nous ne sommes plus , aujourd’hui physiologiquement adapté et qui provoque chez nous une fragmentation de la pensée… » (p.173)

Voilà donc un livre qui mérite que l’on prenne, enfin le temps, de se déconnecter, et de réfléchir un peu, aussi à l’avenir de notre Humanité et plus précisément à celui des enfants à qui souvent une « tablette » sert aussi de nounou et d’exutoire pour leurs parents !

 

Le fleuve impassible – De Pierre Siré.le-fleuve-impassible

« …Au confluent de la Garonne et de la Dordogne, il est un royaume oublié dont un enfant fut le prince. Entre Blayais et Médoc, sur une île nommée « verte, dont Pierre Benoît fantasma les sortilèges, au grand étonnement de ceux qui l’habitaient, le gamin né au début du siècle dernier, vit un monde disparaître dont il porta sa vie durant la nostalgie, y revenant sans cesse et laissant pour ses enfants et les générations futures un vibrant témoignage. Ce lieu du bonheur définitif, Pierre Siré a tenté de la reconstituer avec ferveur et précision en usant d’une langue classique qui n’hésite pas à employer les mots de cet ici merveilleux, ce pays d’eau où se côtoient vignerons, pierriers, pêcheurs, agriculteurs et marins de passage du monde entier qui sillonnent la Gironde pour accoster à Bordeaux, un des plus importants ports d’Europe. C’est toute une culture, des métiers oubliés, un rythme de vie qui ressurgissent dans le phrasé ému et précis de l’avocat plaidant pour son Eden perdu. Le fleuve impassible possède ce charme rare des livres mûris pendant plus d’un demi-siècle. En se racontant et en racontant les générations qui l’ont précédé et notamment ses grands-parents, Pierre Siré a gravé dans la pierre de Gironde un mémorial émouvant vers qui tous les amoureux de ces paysages uniques auront plaisir à retourner. 

Le fleuve impassible écrit dans les années 80 connut dès sa parution un très beau succès. Il fut réédité en 1994 par l’Horizon chimérique car ce livre épuisé depuis longtemps était réclamé avec insistance  par les amoureux de la Garonne. Devenu un classique de la littérature girondine, on ne peut que se réjouir de cette nouvelle réédition due aux Éditions Le festin.

Ce livre qui réconcilie peuples de la mer et de la terre, est aussi une belle idée de cadeau à faire pour les fêtes de fin d’années, non seulement « aux autochtones » mais aussi à tous ceux qui ont, récemment, choisi de vivre et de s’installer dans la Métropole. Ce témoignage unique sur l’estuaire leur en fera découvrir toutes ses richesses humaines, paysagères et historiques.

Repères :

L’auteur  Pierre Siré, né en 1900, ancien bâtonnier de l’ordre des avocats à la cour d’appel de Bordeaux exerça sa profession à Saint-Ciers-sur-Gironde pendant plus d’un demi-siècle. Il repose d’ailleurs dans cette commune si près de cet estuaire qu’il a tant aimé. C’est deux ans avant sa mort qu’il publia ce livre de souvenirs : Le fleuve impassible. Ayant grandi sur l’île verte, au milieu de l’estuaire de la Gironde il se souvient du temps béni de l’enfance et de ce monde disparu face à un fleuve si large qu’on le dit mer.

Le fleuve impassible, Editions le festin, collection Les Paysages, préface de Jean-Marie Planes. Site Internet ! www.le festin.net

 

pzeztdpg2yLa France du Patrimoine Mondial.

Guide de voyage des sites français classés à l’UNESCO.

Il s’agit là d’un guide de voyage consacré aux plus beaux sites français classés au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Il regroupe toutes les informations d’un guide traditionnel sur papier, enrichi des fonctionnalités d’Internet : itinéraires des visites, cartographie interactive, des centaines d’illustrations et de liens. Toutes les informations pratiques fournies : horaires, tarifs, visites…sont régulièrement actualisées.

La France du Patrimoine Mondial est disponible sur Internet : www.france-patrimoine-mondial.com . Visible en format numérique sur Amazon

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *