Merci, Madame!

Posté le 03/07/2017 dans Edito.

C’était mieux avant…Voire !

Au moment où nous allions écrire cet édito nous apprenions la mort de Simone Veil. Déportée à 16 ans à Auschwitz,( alors qu’elle venait tout juste de passer son bac) puis à Bergen- Bergen, délivrée par les alliés en 1945, elle sera de retour en France sans son père, sans sa mère, sans son frère, tous trois victimes de la « Solution finale »…

C’était mieux avant…Voire !

Ce temps là c’était aussi celui où les femmes «se bricolaient » avec des aiguilles à tricoter pour avorter…ces mêmes aiguilles qui quelques années auparavant avaient servi à tricoter la layette de leurs 1er, 2ème,3ème bébés…Alors qu’elles étaient encore dans leur prime jeunesse, elles y laissaient trop souvent leur vie, elles  risquaient l’emprisonnement, recevaient l’opprobre de la société : n’étaient-elles pas alors des salopes ?

C’était mieux avant…Voire

Justement, plus tard,  il y a eu «  Le manifeste des 343 salopes » paru dans le Nouvel Observateur le 5 avril 1971, écrit par Simone de Beauvoir, signés par 343 femmes connues: actrices, journalistes, romancières, médecins, avocates…affirmant « s’être fait avorter » et appelant à la dépénalisation et à la légalisation de l’interruption volontaire  de grossesse, demandant également le libre accès aux moyens anticonceptionnels !

Il faudra encore trois ans avant que Simone Veil, alors ministre de la santé sous la présidence de Giscard , ne défende devant l’Assemblée son projet de loi de dépénalisation de l’avortement. Trois jours et deux nuits de débats devant une assemblée d’hommes, dont certains franchement hostiles et proférant des ignominies à son endroit. Mais Simone Veil, bloc d’énergie, de courage, de convictions, tiendra bon et ce 29 novembre 1974 la loi sera adoptée par le Parlement et promulguée le 17 janvier 1975.

C’était mieux avantVoire

Auparavant il y avait eu la fin de la guerre avec une France dévastée, des revanchards, des règlements de comptes… et Simone Veil qui déclare que le temps est venu de se réconcilier avec l’ancien ennemi et que l’Europe soit. Elle en sera la première présidente du Parlement européen !

Et cela fait un demi siècle que nous vivons en paix, du jamais vu de mémoire d’homme !

C’était mieux avant… qu’ils disent …ceux qui ont perdu cette mémoire et ceux qui ne l’ont pas connue!

Merci, Madame. Nous ne doutons pas que l’éclat de vos yeux bleus brille , maintenant, au firmament des étoiles.

Colette Lièvre.

 


2 réponses sur “Merci, Madame!”

  1. Merci Colette pour ce bel hommage et plutot que le Panthéon où d’aucuns pétitionnent pour l’enfermer au milieu de tant de militaires, je suggère, comme d’autres avant moi, que nous restions « en Veil » pour que son oeuvre ne soit pas bafouée et abrogée.
    Dany Dutheil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *