Enfin, l’étiquetage nutritionnel!

Posté le 15/11/2017 dans actualité.

 

L’étiquetage nutritionnel pour mieux vous informer.

Enfin…le Nutri-score, le logo de l’étiquetage nutritionnel est de sortie et va nous informer sur la valeur nutritionnelle des céréales du petit déjeuner, de la charcuterie, des plats cuisinés, des frites surgelées, des produits laitiers  (à l’exception des fromages) etc..

L’arrêté de mise en place de ce nouveau logo vient d’être publié au Journal Officiel du 3 novembre 2017.

Malheureusement cette superbe initiative gouvernementale repose sur le volontariat des industries de l’agroalimentaire et des distributeurs ! Donc les consommateurs pourront juger sur pièce de la qualité de l’aliment selon le bon vouloir du fabricant, à moins que ces mêmes consommateurs ne fassent pression sur les récalcitrants en achetant  uniquement les produits effectivement étiquetés « Nutri-Score » !

Cet étiquetage  doit permettre d’obtenir une information lisible  et compréhensible sur la qualité nutritionnelle globale des produits alimentaires transformés. Il  ne s’applique pas  sur les produits non transformés qui ne comprennent qu’une seule catégorie d’ingrédient : fruits, légumes, viandes crues, découpées, miel…ou encore les eaux !

Nutri-Score fonctionne selon un code de5 couleurs associées aux lettres : A-B-C-D-E.

A étant la meilleure qualité nutritionnelle- E représentant la moins bonne qualité nutritionnelle

En principe cet indice est calculé de façon identique pour tous les aliments sauf les fromages, les matières grasses ou animales et les boissons.

-::-::-

Histoire d’eau.

L’approvisionnement en eau potable des populations se pose à peu près partout dans le monde et aujourd’hui, y compris en France. C’est pourquoi les ministres de l’Intérieur et de la Santé demandent à tous les préfets de finaliser un plan Orsec eau potable pour fin 2020 afin de pouvoir gérer les situations de crise. (Source:Actu-environnement)

-::-::-

 

So British, la Nouvelle Aquitaine!

 

En fait, comme de nombreux britanniques le déclarent: » Nous ne sommes jamais que revenus « chez nous »! La question maintenant est de savoir s’ils resteront lorsque le « Brexit » sera devenu opérationnel : wait and see!

 

 

 

Source: Insee -recensement de la population britannique dans les communes, de 2014.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *