Le Château Lagueloup à Portets,Monument historique.

Posté le 15/06/2018 dans actualité.

Le 13 mars dernier la Commission Régionale du Patrimoine et de l’Architecture réunie à Angoulême a protégé au titre des Monuments Historiques le château Lagueloup à Portets. Ce « Fameux chai mécanique »édifié à la fin du XIXè siècle pour « Moussous Descacq » par Samuel Wolf, concepteur et constructeur de l’aqueduc de Budos, présente la particularité d’avoir conservé la totalité de son matériel vinaire en parfait état de fonctionnement. En parfait état également toutes les archives du domaine; domaine racheté à la mort de M.Pierre Séverac par Florence Mothe.

Plus de mille objets et documents composent la plus grande collection dédiée au patrimoine viticole vivant en Gironde et au négoce bordelais dont les souvenirs du grand négociant Louis Eschenauer, « empereur des Chartrons », ce qui justifiait la création d’un musée ouvert au public.

L’inscription du château Lagueloup sur la liste des Monuments Historiques girondins représente une avancée significative dans le domaine de la protection patrimoniale car rares sont les édifices classés au nom du patrimoine industriel. Il n’y à guère en Médoc que La Dame Blanche, Clément Pichon, Giscours, Issan, Rauzan-Ségla et Lanessan alors que plus près de nous, seul les chais du château Malleret à Cadaujac et du château Haussmann à Cestas ont été étudiés.

Une exposition présentée en 1988 au Centre Georges Pompidou, intitulée « Châteaux-Bordeaux » avait attiré l’attention des amateurs d’art sur l’architecture spécifique des propriétés viticoles , mais rares avaient été les élues au titre des Monuments Historiques: La Louvière, Olivier, Agassac, Rayne-Vigneau, Malle, Farges, Margaux, Lafite-Rothschild, Gruaud-Larose, Malagar; La plupart d’entre elles affichant par ailleurs d’autres mérites architecturaux.

La protection du château Lagueloup porte à cinq les Monuments Historiques portésiens: château de l’Hospital, château de Mongegan et ses jardins, maison Gaubert et château de Portets. Elle récompense également les efforts accomplis par M. Cazimajou, maire de Portets, qui s’était étonné à plusieurs reprises, dès son élection, que la collection du château Lagueloup, si importante pour l’histoire du village, ne soit pas davantage mise en valeur par le Ministère de la Culture qui faisait traîner le dossier depuis 2002. Récemment Stéphane Bern avait uni sa voix à celle de l’élu. Ils ont donc obtenu tous les deux une protection qui augure bien de l’avenir de cet important équipement culturel de la région des Graves.

Florence Mothe.-( texte et crédit photo.)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *