Des idées pour éviter la télé.

Posté le 14/09/2018 dans Des idées pour éviter la télé ....

Septembre, c’est bien naturellement le temps de la rentrée des grands et des petits, mais c’est aussi celui des Journées du Patrimoine, deux jours bienvenus pour faire une pause et aller se ressourcer au plus près de nos racines historiques,  architecturales, culturelles. Visiter voire revisiter le patrimoine fabuleux de la France, le Grand mais aussi celui que l’on croise souvent sans le voir, ce petit patrimoine qui sait en dire long, sur l’histoire et la vie quotidienne des ancêtres, pour peu que l’on s’y attarde.

Samedi 15 et dimanche 16 – Journées du patrimoine. Cette année, sous le signe du partage.

Vos petits Cahiers vous proposent de partager vos émotions à: Podensac Domaine  Chavat.

Domaine de Chavat, un siècle d’histoire (de Jean-Marc Dupuyt) – « Au cœur du patrimoine girondin, le Domaine Chavat, surplombant la Garonne dans la commune de Podensac est considéré par les Monuments Historiques comme l’un des plus beaux parcs d’Aquitaine. Cet ancien domaine viticole doit sa renaissance, au début du XXème siècle, à un industriel bordelais, François Thévenot. Le jardin aux lignes harmonieuses, aux proportions équilibrées, a été conçu en 1916 par le célèbre paysagiste parisien Charles Bouhana. Reprenant la tradition des jardins italiens, François Thévenot ponctue les différentes scènes paysagères de sculptures antiques, chacune exprimant des traits de sa personnalité. De composition anglaise, mais aussi à la française, doté d’un miroir d’eau coloré par la grâce d’une magnifique roseraie, ce jardin nous raconte ainsi une histoire plus intime. celle d’un entrepreneur, créateur de génie, surmené, qui a cherché, au cœur de cet écrin de verdure, un refuge, un havre de paix…. »

Les visiteurs connaitront la suite de cette histoire passionnante en se rendant sur place. Ils pourront se procurer l’ouvrage » Domaine Chavat, un siècle d’histoire » édité spécialement, pour l’occasion, par Les Éditions de l’Entre-deux-Mers, et naturellement rencontrer l’auteur Jean-Marc Dupuydt, historien du Domaine- L’ouvrage lui permet de dresser un inventaire des connaissances actuelles et de partager dix années de recherches historiques et de restauration du site.Cette découverte du château Chavat et de son parc, illustrée de nombreux clichés inédits, témoigne du riche passé du lieu, de la singularité de sa composition et de l’originalité de son commanditaire .

Pour en savoir plus sur cet ouvrage: Les Éditions de l’Entre-deux-Mers – La Maison d’ Hélène – 4 rue Montaigne.33750 Saint Quentin de Baron -tél:05.57.24.14.94. Courriel: éditions.entre-deux-mers@wanadoo.fr Site Internet: www.editions.entre2mers.com

Pour mieux connaître François Thévenot cet industriel à l’origine de la renaissance du parc et de sa demeure, les lecteurs et lectrices peuvent se reporter à l’article paru dans le numéro 67, de mars/avril 2005 dans les Cahiers de l’Entre-deux-Mers, en consultant les archives des numéros alors imprimés sur papier.Pour ce faire : aller sur le site :www.routefmauriac.org – cliquer sur Cahiers Entre-deux-Mers (en haut de la page d’accueil) ensuite sur n°  67 dans le répertoire des numéros, ouvrir et lire dans la rubrique « Les gens d’ici » :François Thévenot, un homme d’exception.

 Après, ou avant cette visite, toujours sur la rive gauche du fleuve, les promeneurs pourront se rendre à  Portets surtout s’ils sont jardiniers dans l’âme et toujours à la recherche de l’inattendu qui fait qu’un jardin ne ressemble plus à aucun autre , là Florence Mothe les attend  au Château de  Mongenan et déjà vous parle:

... »Partage de graines! Il parait que, cette année, le patrimoine c’est le partage. Fort heureusement, le château de Mongenan n’a pas attendu ces heureuses dispositions ministérielles pour partager ses collection avec les visiteurs, sa connaissance du XVIII° siècle avec les écoles et les étudiants, et les graines de son jardin botanique avec tous les adeptes des jardins originaux, naturels et ayant le souci de ne pas perdre le patrimoine végétal autochtone.

C’est la raison pour laquelle, comme les années précédentes, les 15 et 16 septembre de 10h à12h et de 14h à 18h, les visiteurs de Mongenan pourront se procurer des graines, des boutures et des plantes introuvables en jardineries. Cannas de Jussieu, asters de diverses variétés, rudbeckias, coréopsis, roses trémières, carduncelus coerulus, valérianes, nicotiana silvestris,eupatoire, oenothères, echinops ritro, sauges de Jérusalem, etc seront disponibles. Des boutures de rosiers anciens seront également offertes, notamment Ghislaine de Féligonde, Albérice Barbier, Sénateur la Folette, Veichenblau; Dorothy Perkins, Paul and Scarlett Climber, Cuisse de nymphe, Mme de Parabère Noisiettia, Sir Lutea Bank’s, etc…

Graines et boutures sont disponibles à volonté mais l’entrée du monument reste payante au tarif habituel . Les visites sont bien évidemment commentées par des conférenciers réunis par le SIGM -Savoirs et Images en Graves de Montesquieu- et les visite des jardins est assurée par %Madame Nicole Puisné, botaniste.

Pour en savoir plus: Château de Mongenan, tél: 05.56.67.18.11  courriel: chateau-mongenan@free.fr (crédit photo: Château de Mongenan)

Sur la rive droite à Saint Maixant , Le Centre François Mauriac de Malagar, vous invite à venir « Aux Vendanges de Malagar » « …Sur une idée de Jean Lacouture et d’Alain Rousset, président de la région Nouvelle Aquitaine, le Centre François Mauriac de Malagar organise, depuis 1999, une rencontre annuelle, au moment des vendanges autour d’une question culturelle, littéraire, historique, philosophique ou de société. Symboliquement baptisées « Les Vendanges de  Malagar », ce moment privilégié à l’ambition de proposer de véritable « Vendanges de l’esprit » en hommage au grand journaliste et intellectuel que fut François Mauriac.

Cette année la thématique de ces Vendanges est « Avoir 20 ans » Tout un programmePour en savoir plus : sur les conférences-débats, animations etc.  Centre François Mauriac – Domaine de Malagar- 17 route de Malagar .33490 Saint Maixant.tél: 05.57.98.17.17 – Site Internet: malagar.fr

Après les Journées du Patrimoine?

Toujours  à Portets au Château de Mongenan…Pas de répit pour les animations, nous déclare Florence Mothe…

« …C’est un sujet inépuisablement contemporain qui sera exploré chaque semaine jusqu’au 22 décembre : Qu’est-ce que la noblesse? –Dans ce domaine, plus encore peut-être que dans les autres, il convient de se méfier des imitations. Des quantités de bobards courent sur l’aristocratie depuis la Révolution et même bien avant. Taxée de tous les maux : bêtise, frivolité, orgueil, esprit de caste, prodigalité,inconséquence, nonchalance, paresse, goujaterie, les nobles ou réputés tels sont enfermés dans le ghetto du XVI° arrondissement avec ses rallyes, ses soirées mondaines et ses mariages de convenance.

Antoine de Gascq

Or, non seulement la noblesse a changé  avec la société mais elle a été souvent le moteur de ces changements. Sans Mirabeau, sans Malesherbes, sans Condorcet, sans Hérault de Séchelles, sans La Fayette, il n’est pas de Révolution. L’esprit des Lumières, c’est elle qui l’a inventé avec les Parlements, les Académies, l’Encyclopédie, comme elle avait inventé auparavant le domine royal, l’esprit missionnaire, l’esprit de conquête, la fougue et la témérité durant les batailles, le sacrifice de sa fortune et de sa vie.

En 14 conférences données chaque dimanche à 17 heures, sous le titre: « Ciel mes Aïeux » Florence Mothe se propose donc de raconter la noblesse, ou plutôt les noblesses, car il n’y a rien de plus hétérogène que la noblesse : noblesse de cour, noblesse de cloche, noblesse de ventre, noblesse de robe, noblesse d’épée, noblesse d’Empire, toutes ont eu une raison d’être et obligent leurs descendants à des comportements particuliers.

Et d’abord, comment est né cette fameuse noblesse ? Ce sera le sujet de la première conférence avant qu’il soit question de tout : Action Française, Fronde, familles royales non régnantes, noblesse du savoir, abolition des privilèges, noblesse du bouchon…Nos aïeux dans leurs tombes n’ont qu’à bien se tenir!  » Pour en savoir plus sur le calendrier : Château de Mongenan- tél : 05.56.67.18.11 (Crédit photo Château de Mongenan)

Et à Bordeaux-Bastide , qu’est-ce qu’il se passe en septembre ?

Les jeudi 20, vendredi21,samedi 22 à 20 heures « L’Esprit Caf’ Conc’ reprend au Poquelin Théâtre, avec les comédiens du Poquelin Théâtre qui n’en restera pas là puisque L’Esprit Caf’Conc’ , ce clin d’œil aux chansons populaires et aux pièces théâtrales de Feydeau; Courteline, Despaux des années 1900 à 1930 se poursuivra  ensuite tous les mois. C’est un spectacle ouvert à tout public , étant donné le nombre limité de places il est recommandé de réserver!

Pour en savoir Plus : Le Poquelin Molière – aux Bains douches, 9 rue Etobon-Chenebier, 33100 Bordeaux-Bastide- tél: 06.875.49.605.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *